Laurence De Cock, marraine du FIFFH scolaire 2016

Si le FIFFH se développe sur la sélection grand public, il en garde toute sa spécificité autour du dispositif éducatif et périscolaire. Un dispositif « marrainé », cette année, par l’historienne Laurence De Cock.

« Sa vision de la pédagogie est en totale adéquation avec notre projet. Nous l’avions écoutée lors de plusieurs interventions à la télévision ou elle parlait notamment : de l’imaginaire de l’enfant, de l’émotion suscitée par la fiction, des méthodologie du décryptage de ces fictions effectué par les enseignants. Nous avons vraiment le souhait qu’elle puisse nous apporter toute son expérience et ses idées autour de ce dispositif, qui représente le cœur de notre action ».

Laurence De Cock est professeur agrégé d’histoire-géographie en lycée à Paris, chargée de cours à Paris 7 et docteure en sciences de l’éducation. Elle est également enseignante associée à l’Institut national de recherche pédagogique (INRP, UMR « Éducation et Politique ») et participe à un programme de recherche sur l’articulation entre la diversité culturelle à l’école et l’universalisme républicain.
Membre du bureau du Comité de vigilance face aux usages publics de l’histoire (CVUH) , ses recherches portent plus spécifiquement sur les enjeux mémoriels dans l’espace scolaire. En interrogeant l’écriture scolaire de l’histoire et les pratiques enseignantes, elle inscrit sa démarche à la frontière d’une épistémologie de l’enseignement de l’histoire et d’une sociologie de l’éducation.

Laurence De Cock invitée de l’émission de TV5 Monde : « 7 jours sur la planète » présentée par Valérie Tibet le 30/10/2016.

12.9.2016
 

Ajouter un commentaire