Pour sa partie dédiée aux publics scolaires, le Festival International du Film de Fiction Historique a pour objectif de contribuer par l’image à la sensibilisation des élèves aux grandes questions historiques et aux problématiques sociétales corrélées.

Sa programmation propose un large choix de films et d’animations, en lien avec les programmes de chaque cycle. Cette programmation est constituée d’œuvres contemporaines et pour certaines inédites. Des fiches techniques sont mises à disposition des enseignants pour les guider dans leurs choix en leur communiquant les éléments d’information nécessaires : période ciblée, thèmes abordés ou questions historiques posées, support utilisé et choix artistiques des créateurs…

Un support pédagogique innovant

De fait, ce festival se veut un support pédagogique ouvert à tous les niveaux, du Cours Moyen à la Terminale, et concernant l’ensemble des disciplines. En effet, si la fiction historique constitue une ressource privilégiée pour l’enseignement de l’histoire, elle présente aussi, au travers de la diversité de ses approches, de ses modes d’expression, et des thèmes abordés, un ancrage potentiel pour toutes les disciplines : le français et les lettres, bien sûr, mais aussi les langues, l’Education Civique Juridique et Sociale, les Sciences Economiques et la philosophie, et sur certains thèmes, les enseignements scientifiques.

De par la richesse des problématiques qui s’en dégagent, un film pourra également, au gré des équipes enseignantes, constituer la trame de projets interdisciplinaires où les approches croisées contribuent à donner du sens aux apprentissages.

Croquis guerre

Un festival périscolaire

Par ailleurs, et en toute évidence, ce festival offre aux enseignements artistiques, et notamment aux options et spécialités Cinéma & Audio-Visuel un terrain de prédilection et une occasion rare de rencontrer des équipes de professionnels ayant participé à la réalisation des films.

L’art cinématographique recèle de nombreuses ressources sur les thématiques historiques ; il constitue un potentiel pédagogique riche et diversifié pour l’enseignant, tout autant qu’attractif pour les élèves.

Et pour autant qu’une fiction ne présente, par définition, qu’un récit, un fait divers ancré dans un contexte dont elle n’est qu’un reflet subjectif, elle est une petite histoire au cœur de l’Histoire. Dès lors, quel que soit son parti pris ou son angle d’approche, en suscitant l’émotion ou la curiosité, elle amorce chez l’élève l’intérêt qui constitue la fondation sur laquelle l’enseignant saura bâtir son approche pédagogique.