Un Village Français, ils y étaient…

Le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation a choisi de présenter 13 costumes du « Village Français ». Quatre d’entre eux sont des costumes inédits conçus pour la nouvelle saison de la série qui sera diffusée sur France 3 le mardi 24 octobre prochain à 20h45.

Ils étaient nombreux lors du vernissage de cette fabuleuse exposition le vendredi 30 septembre dernier à 18h30 au Musée de la Résistance de Haute-Garonne. Les oeuvres de Thierry Delettre ont été présentés en présence d’Aurélie Eeckhout, chargée de communication chez Tetra Media Fiction (Production déléguée de la série) et du comédien Martin Loizillon (interprète du personnage d’Antoine).
Jérôme Buisson Président du Musée de la Résistance et de la Déportation a eu des mots émouvants et forts pendant la soirée sur le rayonnement de cette exposition.
« Je suis fier et heureux que nous ayons pu monter une telle exposition, notamment grâce à cette rencontre avec le FIFFH. Pour nous, en cette période fragile de notre Histoire, il semble essentiel de pouvoir utiliser des médiations culturelles au plus proche d’un public délaissé par une certaine « élite » de la culture. La série Un Village Français reprend notre histoire avec certes de la fiction sur l’écriture des personnages mais un réel fond de recherche et une ressource historique. Certains clichés sont dépoussiérés en remettant de la vie et de l’humain au cœur de cette terrible face de notre histoire collective. »

Entrer au cœur de la sociologie française des années 40

« Choisir l’angle des costumes comme moyen d’entrer au coeur de la sociologie française des années 40 est un beau défi et un pied de nez à certains bien pensants. Revenir à une culture populaire, c’est prendre le pari de toucher un public jeune qui n’a d’autre contact avec l’histoire que des bouquins souvent imbuvables ne cours. C’est l’occasion de remettre tout le monde autour d’un vêtement et de parler vrai… Le pari est réussi. Je remercie chaleureusement Aurélie Eeckhout et Thierry Delettre qui nous auront permis de transformer l’essai de la victoire, celle de la culture pour tous au service de l’éducation et de l’histoire », a indiqué Jérôme Buisson.

16.10.2016
 

Ajouter un commentaire